Restrictions à l’échelle de la province

Restrictions à l’échelle de la province

Des restrictions provinciales sont en place pour freiner la propagation de la COVID‑19. Certaines d’entre elles sont imposées par la directrice de la santé publique en vertu de la Public Health Act (loi sur la santé publique) et d’autres en vertu de l’Emergency Program Act (loi sur les mesures d’urgence). Les agents de police et les responsables de la conformité et de l’application peuvent faire appliquer la plupart des ordonnances.

Dernière mise à jour: 23 avril 2021

Pour une information actualisée, veuillez consulter la page en anglais.

Dans cette page:


Faites ce qu’il faut pour protéger la Colombie-Britannique

Renforcement des restrictions dans toute la province

La directrice de la santé publique de la Colombie-Britannique a renforcé les restrictions entrées en vigueur dans toute la province le 29 mars à minuit et les a prolongées jusqu’au 24 mai à minuit :

  • Suspension de la variance autorisant les rassemblements religieux et les services de culte à l'intérieur entre le 28 mars et le 13 mai
  • Annulation des cours d'exercices de faible intensité en groupe et en salle
  • Fermeture des salles à manger intérieures des restaurants, des pubs et des bars. Seuls le service en terrasse, les plats à emporter et les livraisons sont autorisés.
  • Fermeture des lieux de travail exposés à la COVID-19 pouvant être ordonnée pour un minimum de 10 jours

Recommandations en matière de sécurité

En plus d’appliquer des articles des ordonnances, la directrice de la santé publique recommande fortement ce qui suit :

Port du masque à l’école

Tout le personnel de la maternelle à la 12e année et tous les élèves de la 4e à la 12e année sont tenus de porter un masque non médical dans tous les endroits intérieurs, y compris:

  • à leur poste de travail (bureau)
  • dans les autobus scolaires
  • à l'intérieur et à l'extérieur des groupes d'apprentissage

Ordonnance de la directrice de la santé publique sur les rassemblements et les événements

Ce texte est un résumé de l'ordonnance de la directrice de la santé publique et de son document intitulé Rassemblements et événements (PDF). Il ne constitue pas un avis juridique et ne fournit pas une interprétation de la loi. En cas de conflit ou de différence entre cette page Web et l’ordonnance, cette dernière prévaut, est de droit et doit être respectée.

Rassemblements sociaux

Rassemblements à l’intérieur

Aucun rassemblement social, de quelque taille que ce soit, n’est permis à l’intérieur de votre résidence, avec des personnes autres que celles de votre ménage, ou si vous vivez seul, de votre bulle de base. Par exemple :

  • n’invitez pas d’amis ni de membres de votre famille élargie à l’intérieur de votre résidence principale ou de vacances;
  • n’organisez pas de fête ni d’évènement à l’intérieur de votre maison

Rassemblements à l’extérieur

Un maximum de 10 personnes peuvent se réunir à l’extérieur. Par exemple :

  • Un maximum de 10 personnes peuvent se réunir dans un parc ou sur une plage
  • Un maximum de 10 personnes peuvent se réunir dans l’arrière-cour d’une résidence

Ne vous réunissez pas avec plusieurs groupes de nouvelles personnes - restez avec les mêmes personnes. Continuez à utiliser les couches de protection contre la COVID-19 et à respecter la distanciation physique. Les terrases et les espaces extérieurs des restaurants, des pubs et des bars ne comptent pas parmi les endroits où 10 personnes peuvent s'asseoir à la même table.

Pour la plupart des gens, la bulle de base est leur ménage immédiat. Un ménage immédiat est un groupe de personnes qui habitent dans la même résidence. Par exemple :

  • si vous avez un logement en location dans votre maison, celui-ci constitue une résidence distincte;
  • si vous habitez dans un appartement ou dans une maison avec des colocataires, vous êtes tous membres du même ménage.

La bulle des personnes qui vivent seules peut comprendre un maximum de deux personnes qu’elles voient régulièrement. 

L’ordonnance n’a pas d’incidence sur les arrangements dans lesquels les enfants occupent deux ménages distincts. Les enfants peuvent faire l’aller-retour entre les deux résidences.

Les activités de soutien aux personnes qui dépendent d’un membre de la famille ou d’amis proches pour aller chercher les enfants après l’école ou pour leur livrer des articles essentiels tels que le courrier, les médicaments ou les courses peuvent se poursuivre.

Il est permis d’accueillir votre enfant de retour de l’université. Cela ne constitue pas un rassemblement social. 

Les personnes qui vivent seules peuvent recevoir jusqu’à deux visiteurs chez elles à des fins sociales. Ces deux personnes constituent leur bulle de base.

  • Si ces deux personnes interagissent régulièrement l’une avec l’autre, elles peuvent aller en même temps à la résidence de la personne qui vit seule pour lui rendre visite.

Les personnes qui vivent seules peuvent également se rendre dans une autre résidence où vivent plusieurs personnes.

 

Rassemblements et événements par secteur

Les événements et rassemblements culturels sont interdits. Par exemple :

  • Représentations musicales ou théâtrales
  • Galas
  • Enchères silencieuses

Projection de films dans les salles de cinéma

Événements auxquels vous assistez dans votre voiture

Les événements où les participants demeurent dans leur voiture peuvent avoir lieu avec un nombre limité de personnes qui doivent faire partie d’un même ménage ou de la même bulle de base, à raison d’un maximum de 50 véhicules à la fois et d’avoir un plan de sécurité lié à la COVID-19 en place.

Les événements auxquels on assiste dans son véhicule :

  • Ciné-parcs
  • Offices religieux

Activités de collecte ou de distribution d’objets

Les événements où viennent chercher ou déposer des articles peuvent avoir lieu avec un plan de sécurité lié à la COVID-19.

Par exemple :

  • Collectes de fonds
  • Collectes de jouets

Tous les événements de cette nature doivent :

  • respecter les consignes d’éloignement social
  • contrôler les entrées et les sorties
  • éviter les embouteillages et les regroupements de personnes

L’ordonnance interdit la plupart des réunions officielles qui ont lieu à l’extérieur des lieux de travail, avec certaines exceptions, soit :

  • les réunions de l’Assemblée législative de la Colombie-Britannique et les réunions du Cabinet;
  • Les assemblées de conseils municipaux, mais on recommande le recours aux assemblées virtuelles autant que possible et le public ne peut assister aux assemblées;
  • Les réunions de groupes de soutien tels que les Alcooliques anonymes et Narcotiques anonymes.
  • Les réunions concernant des services de première importance.

Les funérailles, les mariages et les baptêmes sont autorisés à l’intérieur avec un nombre limité de personnes et la mise en œuvre d’un plan de sécurité lié à la COVID-19. Le maximum de personnes permis est de 10, y compris l’officiant. Consultez la fiche d’information du Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique sur la planification d’activités (en anglais seulement).

  • L'organisateur et le personnel présents à l'événement ne sont pas inclus dans la limite de 10 personnes
  • Si l'organisateur de l'événement agit également en tant qu'officiant, cette personne est incluse dans la limite de 10 personnes

Les réceptions associées à des funérailles, à des mariages ou à des baptêmes sont interdites à l’intérieur des résidences ou des lieux de réunion

Les rassemblements et les offices religieux en personne, quelle que soit leur taille, sont interdits à l’intérieur.

  • Vous ne devez pas participer à un service dans une église, une synagogue, une mosquée, un gurdwara, un temple ou d’autres lieux de culte.
  • Les offices religieux peuvent avoir lieu au moyen d’options à distance ou virtuelles, telles que Zoom ou Skype. 

Vous pouvez quand même visiter votre lieu de culte pour des activités individuelles, comme recevoir des conseils de chef spirituels, pratiquer la contemplation ou la prière personnelle.

Les chefs religieux peuvent se rendre au domicile d'un membre de leur communauté religieuse pour fournir des services religieux à l'occupant.

Vous pouvez assister à un rassemblement religieux à l’extérieur

Les repas pour les personnes défavorisées peuvent continuer d’avoir lieu, mais avec un nombre limité de convives et un plan de sécurité lié à la COVID-19 en place. Vous pouvez accueillir un maximum de 50 personnes à la fois en plus de l’organisateur et des personnes qui l’aident. Cette consigne vaut pour :

  • les soupes populaires;
  • les repas dans les refuges;
  • les organismes de bienfaisance offrant des repas.

Les repas préemballés sont la meilleure solution pour limiter les rassemblements dans les espaces utilisés comme salles à manger.

Les funérailles menées par un organisme religieux peuvent se dérouler en plein air (y compris dans une tente ouverte et sous un abri). Il est interdit aux personnes qui y assistent de se regrouper ou de faire des activités sociales avant, pendant et après le service funéraire.

  • Un maximum de 50 personnes peuvent y participer, plus 2 autres personnes pour veiller au respect des règles

Les services religieux peuvent se dérouler à l'extérieur (y compris dans des tentes ouvertes et sous un abri). Il est interdit aux participants de se regrouper ou de faire des activités sociales avant, pendant et après le service.

  • Un maximum de 50 personnes peuvent y assister, plus 2 autres personnes pour veiller au respect des règles.
  • Les participants doivent se tenir à une distance de 2 mètres les uns des autres, sauf s'ils vivent dans la même résidence privée.
  • Les événements de culte au volant peuvent se poursuivre (à condition qu'il n'y ait pas plus de 50 véhicules et que les personnes qui y assistent restent dans le véhicule).
  • Les groupes musicaux peuvent se produire, mais ne doivent pas comporter plus de 5 musiciens.
  • Seuls les solistes et les chefs religieux sont autorisés à chanter. Seuls les chefs religieux sont autorisés à psalmodier.

Tous les participants doivent porter un masque en tout temps.

  • Seuls les solistes (lorsqu'ils chantent), les chefs religieux (lorsqu'ils parlent, chantent ou psalmodient), les lecteurs (lorsqu'ils lisent à haute voix) ou les musiciens qui doivent le faire pour jouer de leur instrument peuvent retirer leur masque. Ils doivent se tenir à 3 mètres de distance ou utiliser une barrière physique.
  • Le masque n'est pas obligatoire pour les personnes qui ne peuvent pas le porter en raison d'une maladie ou d'une déficience, ou pour les enfants de moins de 12 ans.

Les organisateurs doivent :

  • recueillir les coordonnées pour le suivi des contacts
  • fournir du désinfectant pour les mains
  • mettre en garde les personnes à risque, y compris les personnes âgées et les personnes souffrant d'une maladie sous-jacente ou d'un système immunitaire affaibli, contre la participation à l'événement

L'exploitation limitée des véhicules et des autobus dont les sièges sont disposés en rond est autorisée, sous réserve de restrictions concernant les heures d'exploitation et la distance entre les passagers.

Les visites de logements à louer ou à vendre sont limitées à un nombre maximal de six personnes, à condition que chacune des personnes présentes puisse à tout moment se tenir à deux mètres des autres.

Les commerces de détail doivent :

  • établir leur capacité limite sur la base de 5 mètres carrés d'espace libre par personne
  • afficher leurs limites d’occupation
  • dans la mesure du possible, apposer des fléchages pour que les personnes se déplacent dans le même sens et sans se regrouper.

Lorsque des travailleurs obtiennent des résultats positifs au test de dépistage de la COVID-19 et que les services de santé publique confirment qu'il y a eu transmission dans un lieu de travail, ce dernier peut se voir ordonner de fermer pour au moins 10 jours.

  • Consultez l’ordonnance de santé publique : Fermeture de lieux de travail (PDF, 319KB)

Pour les lieux de travail d'envergure, la fermeture peut se limiter aux endroits où la transmission s'est produite.

Des exceptions seront faites pour les lieux de travail suivants :

  • tribunaux, postes de police et casernes de pompiers
  • établissements de santé, écoles et refuges
  • réseau de traversiers et transports publics
  • centres de distribution de biens de première nécessité tels que la nourriture et les médicaments

Les employeurs doivent tout mettre en œuvre pour offrir des options de télétravail.

  • Dans les lieux de travail, tous les travailleurs et les clients doivent garder une distance physique appropriée et on doit prendre des précautions supplémentaires dans les bureaux plus petits, les salles de pause et les cuisinettes.

Vérification quotidienne de l’état de santé

Le plan de sécurité lié à la COVID-19 de toute entreprise devrait déjà prévoir un dépistage quotidien.

Consultez les renseignements de WorkSafeBC sur les vérifications quotidiennes de l’état de santé (en anglais seulement).

Les activités et les programmes parascolaires structurés destinés aux enfants ou aux personnes de 21 ans au plus peuvent se poursuivre avec un plan de sécurité visant la COVID‑19. Ils  doivent être supervisés par un adulte. Ces activités sont les suivantes :

  • Programmes éducatifs
  • Musique
  • Arts
  • Danse
  • Art dramatique
  • Programmes récréatifs
  • Exercices exécutés à l’extérieur

Les activités et programmes parascolaires structurés pour les enfants ou les jeunes sont soumis à une limite de 50 personnes.

Les spectacles, récitals et prestations ne sont pas permis. 

 

Activités permises en vertu de l’ordonnance

Les activités suivantes ne sont pas considérées comme des rassemblements sociaux :

  • Les promenades à pied ou les randonnées. 
  • Les parents covoiturant des enfants à destination et en provenance de l’école;
  • Les grands-parents assurant la garde d’enfants;
  • Les piscines et les patinoires publiques, à condition qu’elles ne soient pas utilisées pour un événement, peuvent continuer d’être accessibles avec un plan de sécurité lié à la COVID-19.

Exercices

Exercices de groupe à intensité élevée en salle   

Les exercices de groupe à intensité élevée en salle sont interdits, car ils provoquent une accélération soutenue du rythme respiratoire et peuvent donner lieu à des contacts rapprochés avec les autres personnes. Les entreprises, les centres récréatifs et les autres organismes qui organisent des exercices de groupe à intensité élevée ou en assurent la bonne marche doivent suspendre les activités suivantes:

  • Yoga chaud
  • Cardiovélo (spinning)
  • Exercices aérobiques
  • Entraînement de type « bootcamp »
  • Portions plus intenses de séances d’entraînement en circuit
  • Entraînement par intervalles à intensité élevée

Exercices de groupe à faible intensité en salle

Les exercices de groupe de faible intensité en salle sont interdits jusqu'au 24 mai à minuit, notamment les suivants :

  • Yoga (de type hatha)
  • Exercices aérobiques à faible intensité, ou à l’aide d’appareils cardio
  • Pilates
  • Exercices légers avec haltères
  • Étirement
  • Tai‑chi
  • Exercices à la barre, exécutés à faible intensité

Gymnases et installations récréatives

Les gymnases et les installations récréatives offrant des séances d’entraînement individuel et des services d’entraînement personnel peuvent demeurer ouverts, pourvu qu’ils disposent d’un plan de sécurité visant la COVID-19 rigoureusement respecté. 

Sports

L’ordonnance impose des restrictions sur les sports d’équipe intérieurs et extérieurs pour les adultes et pour les jeunes. ​

Les athlètes de haut niveau qui s’entraînent en C.-B. depuis le 19 novembre 2020 peuvent poursuivre leur entraînement, se déplacer et participer aux compétitions. Ils doivent suivre les protocoles de sécurité liés à la COVID-19 de l’organisation sportive provinciale ou nationale à laquelle ils sont affiliés.

Pour être considéré comme un athlète de haut niveau, vous devez être reconnu par l’Institut canadien du sport Pacifique comme un athlète de haut niveau affilié à une organisation sportive provinciale ou nationale accréditée.

Aucun spectateur n'est autorisé à assister aux activités sportives. Les seules personnes pouvant assister à des activités sportives sont celles qui sont chargées d’offrir des soins aux participants ou aux joueurs. On pense par exemple à celles qui dispensent des soins personnels ou des premiers soins au joueur.

Les déplacements entre les villes pour des activités sportives telles que des matchs, des compétitions ou de l’entraînement sont interdits. Voici des exemples de ce qui est interdit:

  • Un joueur de hockey se déplace de Vernon à Penticton pour se joindre à son équipe de hockey de printemps.
  • Un joueur de softball se déplace de Kamloops à Vancouver se joindre à son équipe de représentants de son association.
  • Un danseur se déplace de Langley à Whistler pour participer à une compétition virtuelle

En revanche, les athlètes peuvent se rendre à leur club local si celui-ci se trouve à l’extérieur de leur ville. Ce club doit être à proximité de la résidence de l'athlète, comme dans une ville voisine. Par exemple :

  • Un skieur faisant partie du club de ski local se rend à la montagne de sa région, qui peut se trouver dans une ville voisine.
  • Un archer se rend dans une ville voisine parce qu'il n'y a pas de club de tir à l'arc dans la sienne.
  • Un athlète de haut niveau se rend dans une ville voisine pour suivre un entraînement spécialisé.

 

Sports d’équipe intérieurs et extérieurs – adultes

La pratique de sports structurés en équipe à l’intérieur et à l’extérieur par des personnes de 22 ans et plus est interdite. Les sports suivants sont visés:

  • Basketball
  • Gymnastique d’animation (cheerleading)
  • Sports de combat 
  • Hockey en salle
  • Ringuette en salle
  • Hockey de rue
  • Hockey sur glace
  • Ringuette
  • Arts martiaux et autres sports de combat
  • Netball
  • Patinage en équipe
  • Soccer
  • Volleyball
  • Quilles
  • Boulingrin ou jeu de boules sur pelouse
  • Curling
  • Crosse
  • Hockey
  • Frisbee
  • Rugby
  • Football
  • Baseball
  • Balle molle
  • Tennis (tournois)
  • Golf (tournois)
  • Pickleball  (tournois et compétitions de groupe)
  • Cricket 
  • Cyclisme en groupe  (compétitions)

Bien que des restrictions soient applicables à l’heure actuelle aux sports d’équipe d’adultes, certains sports et activités sportives intérieurs et extérieurs, y compris les activités relatives aux exercices et à l’entraînement sont autorisés pour un nombre réduit de participants:

  • 2 personnes peuvent pratiquer un sport en salle ensemble;
  • 10 personnes peuvent pratiquer un sport de plein air ensemble.

Les participants doivent se tenir à une distance de trois mètres les uns des autres, sauf s’ils habitent tous dans la même résidence privée.

Sports d’équipe intérieurs et extérieurs – jeunes

Tous les sports organisés, intérieurs et extérieurs, pour les personnes de 21 ans et moins sont restreints à l’entraînement et à la pratique à condition que les participants se tiennent à 3 m les uns des autres. Cela veut dire que les parties, tournois et compétitions sont temporairement suspendus pour les équipes. Les organismes et les ligues de sport amateur peuvent mettre en place des directives supplémentaires pour assurer la santé et la sécurité des participants.


Ordonnance de la directrice de la santé publique visant les restaurants et les bars

Le service en salle des restaurants, pubs, bars et aires de restauration est fermé jusqu'au 24 mai à minuit.

  • Le service en terrasse extérieure, les plats à emporter et les livraisons sont autorisés
  • Les brasseries, les établissements vinicoles et les salles de dégustation peuvent ouvrir leurs terrasses extérieures.
  • Les boissons alcoolisées ne peuvent être servies sur une terrasse que si les personnes sont assises.

Afin de limiter la propagation de la COVID-19, vous ne devez manger au restaurant qu'avec votre ménage. Les personnes qui vivent seules peuvent y aller avec un maximum de deux personnes avec lesquelles elles interagissent régulièrement (bulle de base).

Les restaurants, les pubs et les bars doivent avoir mis en place un plan de sécurité lié à la COVID-19 et des protocoles à l’intention des employés. WorkSafeBC effectuera des inspections pour vérifier que les plans de sécurité liés à la COVID-19 restent en vigueur. Les établissements qui ne se conforment pas aux exigences de leur plan pourraient faire l’objet d’ordonnances ou d’amendes, et d’éventuelles recommandations à la Santé publique, ce qui pourrait entraîner une ordonnance de fermeture.


Ordonnance en vertu de la loi sur les mesures d’urgence (EPA) sur le port de masques à l’intérieur de lieux publics

Comme indiqué dans l’ordonnance sur le port de masques en vertu de la loi sur les mesures d’urgence (EPA) (en anglais seulement), les masques sont obligatoires dans de nombreux lieux intérieurs publics. Les écrans faciaux ne remplacent pas les masques puisqu’ils comportent une ouverture sous la bouche.

Il y a des exemptions dans les cas suivants :

  • les personnes dont les conditions de santé ne leur permettent pas de porter un masque ou qui ont des déficiences physiques, cognitives ou mentales;
  • les personnes qui ne peuvent pas mettre ou retirer un masque par elles-mêmes;
  • les enfants de moins de 12 ans;
  • les personnes qui doivent retirer leur masque pour communiquer avec une autre personne  en raison d’une déficience auditive.

Les masques sont obligatoires dans de nombreux lieux publics intérieurs et dans tous les commerces de détail. Cela comprend notamment :

  • Les centres commerciaux
  • Les épiceries
  • Les aéroports
  • Les cafés
  • Les transports en commun, les taxis ou les véhicules de covoiturage
  • Les lieux de culte
  • Les bibliothèques
  • Les aires communes des établissements postsecondaires, des immeubles de bureaux, des palais de justice (sauf les salles d’audience), et des hôtels
  • Les magasins de vêtements
  • Les magasins d’alcool
  • Les pharmacies
  • Les centres communautaires
  • Les centres récréatifs
  • Les hôtels de ville
  • Les restaurants, les pubs et les bars lorsque l’on n’est pas assis à une table
  • Les installations d’exercises ou de conditionnement physique en salle
  • Les installations sportives intérieures sans participation active

Application des règles concernant les masques

Vousêtes passible d’une amende de 230 $ si vous:

  • ne portez pas de masque dans un lieu public intérieur, à moins d’en être exempté;
  • refusez de vous conformer à un ordre d’un agent d’exécution de la loi, y compris l’ordre de quitter un endroit;
  • vous comportez de manière abusive ou belliqueuse.

Masques dans les lieux de travail et les salles communes

Il est fortement recommandé de porter un masque dans les endroits suivants:

  • Les aires communes des immeubles d’habitation et des immeubles en copropriété, y compris:
    • Les ascenseurs
    • Les couloirs
    • Les halls d’entrée
    • Les escaliers
  • Les espaces de travail intérieurs, y compris:
    • Les ascenseurs
    • Les cuisines
    • Les couloirs
    • Les salles de pause

Application

Lors d’une urgence de santé publique, en vertu de la Public Health Act (Loi sur la santé publique), la directrice de la santé publique de la province peut émettre des ordonnances au besoin. Vous êtes tenus de les respecter. 

La police ou d’autres agents de l’ordre ou de la conformité peuvent faire appliquer certaines ordonnances. Les personnes qui ne les respectent pas sont passibles d’amendes.