Recevez une dose de rappel de la COVID-19

Les doses de rappel permettent de prolonger votre protection contre les effets graves de la COVID-19. 

English 繁體中文 | 简体中文 | Français | ਪੰਜਾਬੀ | فارسی | Tagalog | 한국어 | Español | عربى | Tiếng Việt | 日本語 | हिंदी Українська Русский

Dernière mise à jour : 28 septembre 2022

Pour une information actualisée, veuillez consulter la page en anglais.

Dans cette page :


Obtenir votre première dose de rappel

Pour la plupart des personnes, la vaccination initiale consistait en 2 doses de vaccin. En 2021, cela offrait une très bonne protection contre les maladies graves liées à la COVID-19. En ce qui concerne les nouveaux variants comme Omicron, 2 doses n'offrent pas une protection suffisante.

Même si vous avez eu la COVID-19, vous avez encore besoin d'une dose de rappel. Sans doses de rappel, vous n’êtes pas à jour.

Doses de rappel continus 

Pour une protection complète, toute personne de 5 ans et plus doit recevoir des doses de rappel continus Des invitations sont envoyées au fur et à mesure, 6 mois après votre dernière dose. Pour la plupart des gens, il est préférable d'obtenir une dose de rappel autour des périodes de risque élevé, par exemple pendant les mois d’automne et d’hiver.


Invitations pour une dose de rappel de l’automne 

Les invitations pour une dose de rappel de l'automne sont envoyées maintenant. Toute personne de 18 ans et plus peut recevoir un vaccin bivalent comme dose de rappel de l’automne.

Recevez un vaccin contre la grippe lors de votre rendez-vous pour votre dose de rappel de lautomne

Dès le début d’octobre, vous pourrez réserver un vaccin gratuit contre la grippe que vous recevrez lors de votre rendez-vous pour votre dose de rappel contre la COVID-19. Si vous avez récemment reçu votre dose de rappel contre la COVID-19, ne vous inquiétez pas vous recevrez une autre invitation pour réserver votre vaccin contre la grippe.

La santé publique recommande à tout le monde de se faire vacciner contre la grippe cette année. Il est important de recevoir à la fois la dose de rappel contre la COVID-19 et le vaccin contre la grippe, afin d’être protégé contre les maladies respiratoires pendant les mois d’automne et d’hiver.


Comprendre vos choix de vaccins

Le vaccin offert pour votre rappel dépendra de votre groupe d’âge.

18 et plus

Le vaccin bivalent de Moderna vous sera offert pour votre prochaine dose de rappel.

Les vaccins bivalents offrent une meilleure protection contre les variants d’Omicron de la COVID-19.

12 à 17 ans

Le vaccin à ARNm Moderna ou Pfizer vous sera offert pour votre dose de rappel.

Le vaccin que vous avez reçu pour vos deux premières doses n'a pas d'importance.

5 à 11 ans 

On offrira à votre enfant une dose plus faible du même vaccin à ARNm de Pfizer utilisé pour les adolescents et les adultes.

Je veux recevoir une dose de rappel sans ARNm

Les vaccins à ARNm sont le meilleur choix pour une dose de rappel, car ils offrent la protection la plus efficace contre la COVID-19. 

Si vous avez 18 ans ou plus et vous préférez un vaccin sans ARNm, vous pouvez recevoir le vaccin Novavax ou le vaccin Johnson & Johnson.


Prenez rendez-vous dans un lieu proche de chez vous 

Vous recevrez une invitation de réservation personnalisée lorsqu’il sera temps de prendre rendez-vous pour recevoir votre dose de rappel. 

Les rendez-vous sont disponibles dans les pharmacies communautaires et les cliniques des régions sanitaires à une heure adaptée à votre emploi du temps. Le rendez-vous ne dure que 15 à 30 minutes. Vous pouvez y aller seul ou en famille.

Renseignements personnalisés pour :

En vertu de l’Infants Act, vous pouvez donner votre consentement en tant que mineur mature pour recevoir des soins de santé, comme recevoir une dose de rappel. Vous pouvez prendre rendez-vous pour vous-même ou demander à un adulte de confiance de le faire pour vous. Comme pour vos autres rendez-vous, vous pouvez y aller seul ou accompagné d'un adulte de confiance.

Il est particulièrement important de recevoir une dose de rappel si vous êtes extrêmement vulnérable sur le plan clinique

 

Les jeunes qui sont extrêmement vulnérables sur le plan clinique

Si vous avez entre 12 et 17 ans et présentez l'une des pathologies énumérées ci-dessous, il est important que vous receviez une dose de rappel dès que vous êtes admissible.

Greffe

  • Vous avez reçu une greffe d’organe solide (rein, foie, poumon, cœur, pancréas)

Cancer

  • Vous suivez ou avez suivi une thérapie générale pour le cancer au cours des 12 derniers mois. Ceci inclut la chimiothérapie, la thérapie moléculaire, l’immunothérapie, les anticorps monoclonaux, l’hormonothérapie pour le cancer
  • Vous suivez ou avez suivi une radiothérapie pour un cancer au cours des 6 derniers mois
  • Vous suivez ou avez suivi des traitements ciblés contre le cancer qui peuvent affecter le système immunitaire, comme les inhibiteurs de poly (ADP-ribose) polymérase (PARP), au cours des 6 derniers mois
  • Vous souffrez d’un cancer du sang ou de la moelle osseuse (leucémie, lymphome, myélome ou syndrome myélodysplasique)
  • Vous avez subi une greffe de moelle osseuse ou de cellules souches au cours des 6 derniers mois, ou prenez encore des médicaments immunosuppresseurs

Affections respiratoires graves

  • Vous souffrez de mucoviscidose
  • Vous avez été hospitalisé en raison des maladies pulmonaires obstructives pédiatriques ou des conditions pédiatriques similaires au cours des 3 dernières années
  • Vous avez été hospitalisé pour un problème d’asthme au cours des 3 dernières années ou vous prenez des médicaments biologiques pour l’asthme
  • Vous souffrez d’une maladie pulmonaire grave nécessitant au moins l’un des éléments suivants :
    • vous avez besoin d’oxygène à domicile à long terme
    • vous avez fait l’objet d’une évaluation pour une transplantation pulmonaire
    • vous souffrez d’hypertension artérielle pulmonaire sévère ou vous avez une fibrose pulmonaire sévère/une maladie pulmonaire interstitielle ou une condition pédiatrique similaire

Hémopathies rares

  • Vous souffrez de drépanocytose homozygote.
  • Vous souffrez de thalassémie à haut risque, c’est-à-dire que vous souffrez de thalassémie et que vous remplissez deux des critères suivants :
    • vous êtes tributaire de transfusions
    • vous suivez un traitement par chélation du fer
    • votre taux d’hémoglobine avant transfusion était inférieur à 70 au cours des 2 ou 3 dernières années
    • vous souffrez de surcharge en fer
    • vous avez subi une ablation de la rate comme traitement de la thalassémie ou vous avez d’autres problèmes de santé importants
  • Vous avez 12 ans et plus et êtes atteint du syndrome d’urémie hémolytique atypique (SHUA) ou d’hémoglobinurie paroxystique nocturne

Autres maladies rares

  • Vous souffrez d’une maladie qui nécessite un spécialiste du métabolisme (maladies biochimiques) et vous avez une erreur innée du métabolisme instable :
    • Troubles du cycle de l'urée
    • Acidurie méthylmalonique
    • Acidurie propionique
    • Acidurie glutarique
    • Maladie des urines du sirop d'érable
  • Vous souffrez d’une affection connue sous le nom d’immunodéficience primaire grave. Cela signifie que vous avez des déficiences immunitaires combinées affectant les cellules T, une lymphohistiocytose hémophagocytaire familiale ou des défauts d’interféron de type 1

Splénectomie

  • On vous a enlevé la rate ou on vous a dit que vous aviez une rate qui ne fonctionne pas (asplénie fonctionnelle)

Diabète sous insuline

  • Vous prenez actuellement de l’insuline pour votre diabète (par injection ou par pompe)

Déficiences développementales importantes qui augmentent le risque

  • Vous êtes atteint du syndrome de Down
  • Vous avez une infirmité motrice cérébrale
  • Vous avez une déficience intellectuelle/de développement (DID)
  • Vous utilisez ou recevez du soutien dans le cadre des programmes suivants :
    • Programme de services de soutien infirmier pour les jeunes de 12 ans et plus (Nursing Support Services)
    • Programme « At Home »

Maladie des reins ou rénale

  • Vous êtes en dialyse (hémodialyse ou dialyse péritonéale)
  • Vous souffrez d’une insuffisance rénale chronique de stade 5 (votre DFGe est inférieur à 15 ml/min)
  • Vous êtes atteint d’une glomérulonéphrite et vous suivez un traitement aux stéroïdes

Affections neuromusculaires, neurologiques ou musculaires nécessitant une assistance respiratoire

  • Vous présentez une faiblesse musculaire significative autour de vos poumons et devez recourir continuellement à un ventilateur ou à la pression aérienne positive à double niveau (BiPAP)

Personnes dont le système immunitaire est affecté par les traitements immunosuppresseurs qu’elles prennent

Vous prenez des stéroïdes à forte dose ou d’autres médicaments connus pour affaiblir le système immunitaire. Ces médicaments doivent être pris dans le cadre de nombreuses maladies chroniques. Vous pourriez en prendre pour l’une des affections énumérées, comme une transplantation, une maladie pulmonaire ou pour d’autres affections comme des affections rhumatologiques, neurologiques ou auto-immunes. Comme la date à laquelle vous avez pris le médicament pour la dernière fois est importante, tenez-en compte lorsque vous consultez la liste. 
 

  • Produits biologiques pris dans les 3 derniers mois :
    abatacept, adalimumab, anakinra, benralizumab, brodalumab, canakinumab, certolizumab, dupilumab, etanercept, golimumab, guselkumab, infliximab, produits d’interféron (alpha, beta, et pegylated), ixekizumab, mepolizumab, natalizumab, ocrelizumab, ofatumumab, omalizumab, resilizumab, risankizumab, sarilumab, secukinumab, tocilizumab, ustekinumab ou vedolizumab
     
  • Produits biologiques pris dans les 12 derniers mois :
    alemtuzumab, rituximab
     
  • Médicaments immunosuppresseurs oraux pris régulièrement (généralement quotidiennement) dans les 3 derniers mois :
    azathioprine, baricitinib, cyclophosphamide, cyclosporine, leflunomide, dimethyl fumerate, everolimus, mycophenolate, sirolimus, tacrolimus, tofacitinib, upadacitinib, methotrexate, dexamethasone, hydrocortisone, prednisone, methylprednisolone, ou teriflunomide 
     
  • Stéroïdes par voie orale ou par injection de façon continue pour une maladie chronique dans les 3 derniers mois :
    dexamethasone, hydrocortisone, methylprednisolone ou prednisone 
     
  • Infusions immunosuppressives prises dans les 3 derniers mois :
    cladribine, cyclophosphamide, glatiramer, methotrexate

Les personnes enceintes âgées de 12 ans et plus peuvent recevoir une dose de rappel 3 mois après leur deuxième dose. Vous pouvez être à n'importe quel stade de votre grossesse.

Si vous n'avez pas encore reçu votre invitation, composez le 1-833-838-2323 et identifiez-vous comme étant enceinte. Nous vous réserverons le prochain rendez-vous disponible.

Si vous vivez dans un établissement de vie autonome ou si vous bénéficiez d'une aide à domicile à long terme, vous pouvez recevoir une dose de rappel de la part d'un travailleur de la santé qui vous rend visite.

Si vous vivez dans une communauté autochtone rurale ou éloignée, vous pouvez obtenir une dose de rappel dans votre communauté auprès de votre autorité sanitaire locale.


J’ai besoin d’aide

Appelez le centre d'appel si vous avez besoin d'aide pour prendre rendez-vous. Les préposés au téléphone ne peuvent pas répondre aux questions concernant le meilleur moment pour votre prochaine dose.

Composez le :1-833-838-2323Sept jours par semaine, de 7 h à 19 h (heure avancée du Pacifique) | Des traducteurs sont à votre disposition

En dehors du Canada et des États-Unis : 1-604-681-4261

Numéro pour les malentendants : 711

L'interprétation en langue des signes des services de relais vidéo (SRV) est gratuite pour les personnes sourdes, malentendantes ou mal-parlantes.