Difficultés et obstacles entravant la fourniture de services - traite des personnes

À présent que vous connaissez les principes de la démarche axée sur les droits de l'homme, et avant de décrire les différents services dont une personne victime de la traite peut avoir besoin, il est important de comprendre les obstacles qui peuvent nuire à vos échanges avec une personne potentiellement victime de la traite.

Dans le Module 3, vous avez vu comment les victimes sont souvent trop effrayées, désorientées, ont trop honte ou se sentent incapables de se manifester de leur propre initiative, ce qui les empêche de chercher du soutien, de la protection et des services.

Mon Histoire : Je hais le traite des personnes et tout ce que cette pratique m’a fiat endurer. Je n’arrive toujours pas à comprendre. La nuit dernière, j’ai pris tout ce qui me passait sous la main de tranchant pour le mettre sous mon oreiller, au cas où. Avant, lorsque je sortais, j’avais honte et je me sentais humiliée. Je ne me sens plus mal à l’aise. Aujourd’hui, je ressens de la colère et de la frustration. J’aurais dû pouvoir aller travailler et me sentir en sécurité. J’ai eu de la change de m’en sortir.

– Rebecca

Une personne victime de la traite peut adopter un comportement qui prête à confusion ou qui semble incohérent. Le tableau ci-dessous présente une série d'émotions qu'une victime peut ressentir, ainsi que les répercussions possibles de ces émotions sur son comportement ou sa façon de communiquer.

La personnalisation des services que vous serez en mesure d'offrir à une personne victime de la traite en fonction des renseignements présentés dans ce tableau vous aidera à fournir une assistance adaptée et appropriée.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Difficultés et obstacles entravant la fourniture de services

Enjeux et obstacles à la prestation des services. Émotion: Crainte (à l’égard du trafiquant, de la police ou des autorités, ou de l’expulsion); Honte et culpabilité; Manque de confiance; Manque de confiance en soi, faible estime de soi; Dépendance et servilité.  Répercussions: Réticence à recontrer des gens, à rester seul, à sortir; Anxiété; Tremblements ou palpitations; Difficultés de concentration ou troubles du sommeil. Réticence à accepter des services par peur des conséquences pour soi-même ou sa famille; Difficulté à regarder dans les yeux; Difficulté à exprimer ses pensées ou ses sentiments, des détails d’événements et d’expériences; Réticence à subir des entrevues et des examens physiques; Méfiance ou soupçons concernant les intentions du fournisseur de services; Réticence à divulguer des renseignements, ou révélation d’information fausse; Difficulté à établir des relations saines avec les personnes qui offrent leur soutien et avec d’autres personnes; Difficulté à prendre ses propres décisions et à s’y fier; Difficulté à prévoir l’avenir; Sentiment de responsbilité par rapport à la situation; Réticence à prendre des décisions; Désir de plaire; Facilement influençable; Difficulté à s’affirmer.

Écouter la version audio dans laquelle Mary Pichette, directrice administrative de Servants Anonymous à Surrey, C.-B., et Rose Henry, conseillère des collectivités autochtones du territoire des Salish du littoral, donnent leurs points de vue sur le travail auprès d'une personne présumée victime de la traite.

Mary Tichette, Directrice administrative, Servants Anonymous Society, Surrey Colombie-Britannique

Rose Henry, Conseillère des collectivitiés autochtones, Territoire des Salish du littoral

 

Cliquez ici pour aller à la page précédente. précédente suivant Cliquez ici pour aller à la page suivante.

 

 

Tous droits réservés © Province de la Colombie-Britannique, 2014