Veiller à la sécurité - traite des personnes

La sécurité est souvent la principale préoccupation d'une personne victime de la traite. Même si une victime n'exprime pas ouvertement qu'elle se sent en danger, envisagez chaque interaction avec elle comme pouvant entraîner un risque potentiel pour sa sécurité, ou pour la sécurité de sa famille et de ses amis, jusqu'à ce que vous soyez assuré du contraire.

La planification de sa sécurité permet à la personne victime de la traite de travailler en collaboration avec les personnes qui la soutiennent, afin d'élaborer des stratégies pour qu'elle se sente en sécurité et protégée.

Un plan de sécurité peut comprendre les éléments suivants :

  • Établir des plans d'évacuation d'urgence applicables à diverses situations.
  • Réaliser une évaluation initiale et continue des risques auxquels la personne victime de la traite est exposée dans sa vie.
  • Discuter des stratégies et des questions relatives à la sécurité des lieux les plus fréquentés par la personne (foyer, refuge, travail, transports publics) et des facteurs susceptibles d'accentuer le risque ou la vulnérabilité.
  • Déterminer si l'utilisation des différents moyens de communication tels que les téléphones cellulaires et Internet est sécuritaire, notamment l'utilisation des médias sociaux et des petites annonces en ligne.
  • Dresser la liste des coordonnées des personnes de confiance (entourage personnel et professionnel), des lignes d'aide téléphonique, des centres d'accueil et des services de police.
  • Créer des programmes de prise en charge personnelle qui comprennent des activités visant à analyser les risques de façon continue, à gérer les peurs et leurs éléments déclencheurs, puis à favoriser la détente et à offrir une distraction.

Pour préserver la confidentialité.

  • Protégez le nom de la personne et les autres renseignements concernant son identité.
  • Protégez les renseignements électroniques au moyen de mots de passe.
  • Gardez les renseignements écrits concernant un cas dans un lieu fermé à clé, et ne les laissez jamais à la portée d'autres personnes. Déchiquetez les documents caducs.
  • Évitez de communiquer par téléphone des renseignements confidentiels sur la victime à quiconque dont l'identité et le titre de compétences ne sont pas entièrement reconnus.

Mon histoire : Nous étions souvent déplacés, car les trafiquants s’aient toujours par nous retrouver. – CarlRevoyez les protocoles et les procédures de votre organisme touchant la planification de la sécurité, le partage des renseignements et le respect de la vie privée.

Si votre organisme ne dispose pas de ressources en matière de planification de la sécurité, veuillez consulter cet outil de création d'un plan de sécurité (PDF). Bien que conçu expressément pour les femmes vivant une relation de violence, cet outil comporte des renseignements pertinents pour aider quiconque voulant d'échapper d'une situation de violence ou dangereuse, et vous pourrez peut-être l'adapter plus particulièrement à votre organisme.

Votre sécurité

En tant que fournisseur de services, il est tout aussi important de protéger votre santé et votre sécurité. Vous ne pouvez aider les autres que si vous êtes vous-même en sécurité. Voici quelques conseils d'ordre général pour travailler en toute sécurité avec des victimes de la traite des personnes :

  • Choisissez un lieu de rencontre sécuritaire.
  • Si vous envisagez de rencontrer la personne à l'extérieur des bureaux, dites à l'un de vos collègues où vous allez et combien de temps vous pensez vous absenter. Si possible et si la personne victime de la traite y consent, venez accompagné d'un collègue.
  • Assurez-vous d'avoir un moyen de communication dans l'éventualité d'une urgence et de pouvoir quitter les lieux en cas de danger (p. ex., munissez-vous d'un téléphone cellulaire et soyez en possession des numéros d'urgence).
  • Protégez vos données personnelles (p. ex., ne donnez jamais votre numéro de téléphone personnel ou votre adresse privée).

Écoutez l'audio suivante dans laquelle Mary Pichette, directrice administrative de Servants Anonymous, explique l'importance pour une personne victime de la traite d'avoir accès à un refuge sûr.

Succès. Mary Pichette, Directrice administrative, Servants Anonymous Society, Surrey Colombie-Britannique

 

Cliquez ici pour aller à la page précédente. précédente suivant Cliquez ici pour aller à la page suivante.

 

 

Tous droits réservés © Province de la Colombie-Britannique, 2014