Principes d'une démarche axée sur les droits de l'homme

La traite des personnes est une violation flagrante des droits fondamentaux de la personne, tels que le droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de sa personne de même que le droit de ne pas être tenu en esclavage ni d'être soumis à des peines ou à des traitements dégradants. La démarche axée sur les droits de l'homme reconnaît la traite des personnes comme une violation des droits et considère les victimes comme étant en droit d'être protégées et de recevoir des services, plutôt que comme des criminels.

Les principes suivants vous aideront à adopter une démarche axée sur les droits de l'homme pour aiguiller les personnes victimes de la traite vers les bonnes personnes et leur fournir des services.

  • Veiller à la sécurité – Protéger la vie privée et la confidentialité, puis offrir des moyens sécuritaires pour permettre à la victime de se sortir de sa situation et d'avoir accès à des services.
  • Ne pas porter préjudice – Envisager chaque interaction avec une personne victime de la traite avec beaucoup de précautions. Ne rien entreprendre qui pourrait aggraver la situation de la personne.
  • Redonner le contrôle et obtenir le consentement – Fournir des soins et du soutien pour aider la victime de la traite à retrouver la maîtrise de son existence et favoriser ainsi sa capacité de prendre des décisions éclairées en ce qui la concerne.
  • Considérer la personne dans sa totalité – Traiter la victime de la traite avec dignité et respect.
  • Fournir des services adaptés sur le plan culturel – Tenir compte des différences culturelles dans votre travail avec les victimes de la traite.
  • Faire preuve de patience – Comprendre que le chemin de la guérison et du rétablissement est long, et que les personnes victimes de la traite ont besoin d'un soutien continu, de temps et de patience.
  • Proposer des moyens pour obtenir justice – Si la victime de la traite souhaite collaborer avec la police, lui fournir les renseignements et les moyens de le faire.

Le vidéoclip intitulé Break the Silence a été inspiré par le parcours de Timea Nagy, une ancienne victime de la traite à des fins d'exploitation sexuelle au Canada. Timea chante comme choriste dans l'extrait.

Le trafic sexuel domestique augmente à un rythme alarmant. Briser le silence. Annonce de la fonction publique canadienne.

 

Cliquez ici pour aller à la page précédente. précédente suivant Cliquez ici pour aller à la page suivante.

 

 

Tous droits réservés © Province de la Colombie-Britannique, 2014