Votre rôle en tant que fournisseur de services

Étapes suivantes, au Module 4

Le module 3 vise à aider à reconnaître une personne qui a pu être ou est victime de la traite. Le module 4, Comment aider une personne victime de la traite, fournit de l'information et des ressources sur la manière de soutenir une personne qui a pu être victime de la traite, y compris des renseignements sur les services dont elle peut avoir besoin et sur la manière de l'orienter.

Telle qu'elle a été abordée dans le Module 2, la traite des personnes existe au Canada, et il s'agit d'une activité criminelle clandestine. Elle est difficile à détecter et les données relatives aux cas au Canada sont limitées. Des personnes victimes de traite se sont probablement manifestées dans des postes de police, des hôpitaux, des bureaux d'avocats, des maisons de transition, des organismes d'aide sociale et ailleurs, sans que personne se rende compte de leur situation.

Mon Histoire : Pendant longtemps, je ne m’identifiais pas [comme une victime de la traite]. Je ne savais pas ce qu’était la traite. Ce n’est qu’un an après m’en être sortie que j’ai compris ce qui m’était arrive… - StaceyEn raison de nombreux facteurs, les personnes victimes de traite peuvent être trop effrayées, trop confuses ou incapables de se présenter pour demander de l'aide. S'il arrive qu'elles se présentent, il est très peu probable qu'elles vous disent qu'elles ont été victimes de traite.

Ne vous en faites pas si vous n'êtes pas en mesure de déterminer – sans l'ombre d'un doute – si une personne a été victime de la traite. Votre responsabilité consiste à déterminer, dans une mesure raisonnable, si une personne a pu en être victime, afin de pouvoir lui offrir votre soutien le plus efficacement possible et de l'orienter de la manière la plus appropriée.

Pour y parvenir, vous devez instaurer un climat de sécurité et de confiance. Évitez de poser trop de questions directes : écoutez plutôt attentivement ce que dit la personne. Laissez-la raconter son histoire à son propre rythme.

En général, il est préférable de ne pas interroger la personne sur les faits (dates, heures, endroits, noms), sauf si vous êtes agent de police ou autre enquêteur désigné. La plupart des fournisseurs de services n'ont pas besoin de connaître tous les faits ni les détails; il suffit d'en savoir assez pour déterminer quels sont les besoins immédiats de la personne (nourriture, eau, soins médicaux ou refuge, par exemple) et quels sont les services que vous pouvez recommander.

Parce que chaque cas est différent, chaque personne nécessite une approche différente. En outre, votre organisme dispose de ses propres techniques et processus. Tout en gardant ceci à l'esprit, vous trouverez dans ce module quelques suggestions pour établir une relation de confiance avec une personne pouvant avoir été victime de la traite.

 

Cliquez ici pour aller à la page précédente. précédente suivant Cliquez ici pour aller à la page suivante.

 

 

Tous droits réservés © Province de la Colombie-Britannique, 2014