Étude de traite de personnes cas 2 : Eve

En 2008, un homme nommé Imani Nakpangi a plaidé coupable en Ontario à des accusations de traite d'une mineure canadienne par l'exercice de contrôle ou de direction sur ses déplacements à des fins d'exploitation sexuelle. Il a été la première personne condamnée pour une infraction de traite des personnes en vertu du Code criminel.

Il a également été déclaré coupable d'une autre accusation, celle de vivre des produits de la prostitution, impliquant une deuxième jeune fille, une enfant en tutelle de la Children's Aid Society âgée de 14 ans au moment de l'infraction.

Les archives du tribunal ont révélé que la fille la plus âgée (nous l'appellerons « Eve ») a été sous l'emprise d'Imani Nakpangi pendant trois ans. Lorsqu'Eve a essayé de le quitter, il l'a poursuivie et agressée. Il a également menacé d'enlever son frère et lui a dit qu'elle lui devait 100 000 $ de « droits de sortie ». D'après le journal d'Eve, elle travaillait presque tous les jours et a versé un total d'environ 360 000 $ à Nakpangi.

Après qu'un client l'ait volée en la menaçant d'une arme, Eve s'est échappée et s'est rendue à la police.

La plus jeune fille a résisté aux secours de la police, insistant sur le fait qu'Imani Nakpangi l'aimait et qu'elle portait son enfant.

Écoutez l'audio suivante dans laquelle le professeur Benjamin Perrin aborde le cas. Puis, répondez au questionnaire.

Première condamnation pour traite de personnes au Canada. Benjamin Perrin, Professeur adjoint, faculté de droit, Université de la Colombie-Britannique

Maintenant que vous avez regardé la vidéo, cliquez ici pour répondre au questionnaire.

 

Cliquez ici pour aller à la page précédente. précédente suivant Cliquez ici pour aller à la page suivante.

 

 

Tous droits réservés © Province de la Colombie-Britannique, 2014